Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié depuis Overblog

La moelle est saine ce qui est rassurant mais comme j'ai expliqué au médecin je ne saute plus de joie car on a appris à nous dépens que tout ceci est précaire, mais pas d'explications sur les douleurs. On va devoir attendre pour voir l'évolution des douleurs. La chimio a commencé aujourd'hui et de terminera dimanche. Le premier soir est un peu difficile il a beaucoup vomi ce soir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Milka 23/06/2016 21:12

Nolann tu es un garçon très courageux, un battant, qui affronte toutes les batailles avec sourire. Tu es un modèle de combativité.
Tu sais faire face à toutes ses atrocités... Le cancer fait des ravages autour de nous tous mais c'est encore plus difficile (accompagnants ou malade)d'y faire psychologiquement face lorsqu'il touche un enfant. J'espère a un monde où on trouvera la solution miracle pour guérir cette fougue maladie et je souhaite qu'il n'y ait plus d'enfants qui perdent la bataille. Je crois en la recherche et je sais qu'un jour, proche je l'espère, on trouvera un moyen de soigner et guérir le cancer.
Tu ne mènes pas ce combat, tu es entouré de parents aussi courageux que toi, aimants et formidables. La vie n'a plus le même sens, on découvre, ce que valent réellement les choses et rien n'est utile si on a pas la santé. Il n'y a pas de futilités, le principal est de profiter de chaque instant et de savourer ce que la vie offre.
Il y a également tous ses soignants autour de toi, les médecins, les infirmières, et également ceux qui sont dans l'ombre, dans les laboratoires, les chercheurs ou le personnel de routine, tous sont la pour toi, pour t'aider à faire face à ce quotidien bien difficile et tellement injuste.
Je fais partie de ce personnel (à l'ombre) et j'espère avoir aider des patients adultes ou enfants à mieux gérer le quotidien à l'hôpital.
J'espère qu'un jour l'IGR et les autres hôpitaux spécialisés dans le cancer seront remplis de patient en voie de guérison.
Je pense à vous 4.